eMouaten
Le chantage gazier mené par Alger contre l'Europe s’invite au Sénat belge

MAP

Alger chantage gazier Europe Sénat belge

Bruxelles, 24/11/2021 (MAP) - Le chantage gazier que mène l’Algérie contre l’Europe en annulant le contrat d’approvisionnement via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) qui passe par le Maroc s’est invité au Sénat belge après avoir fait le tour de différentes institutions parlementaires et instances politiques européennes qui ont exprimé leur grave préoccupation à ce sujet.

Dans une question écrite, la sénatrice Latifa Gahouchi interpelle la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères de Belgique, Sophie Wilmès, sur la tension alimentée par l’Algérie dans la région en prenant un certain nombre de mesures conflictuelles, notamment l'arrêt du Gazoduc GME qui passe par le Maroc et relie l'Europe.

Pour la sénatrice belge, cette interruption soudaine de l'activité du gazoduc a privé l'Espagne d'une source essentielle d'approvisionnement en gaz naturel faisant exploser le prix du gaz et de l'électricité pour ses citoyens.

Elle a également soulevé, a ajouté Mme Gahouchi, la question de la dépendance énergétique européenne, notamment au terme d'une année qui a vu les prix de l'énergie atteindre des niveaux affolants.

La sénatrice belge a mis en garde contre l’impact de cette mesure, qui, outre les conséquences sur l'approvisionnement de l'énergie, sape les espoirs d'une intégration régionale et d'une coopération économique renforcée.

L’annonce par l'Algérie de sa décision de ne pas reconduire l'accord sur le GME renforce les inquiétudes en Europe dans le contexte de l'augmentation des prix du gaz et de l'approche de l'hiver. Cette décision unilatérale est considérée par nombreux observateurs et hommes politiques européens comme un chantage de la part d'Alger envers l'Europe.




Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain