eMouaten
Le Mali veut poursuivre le dialogue avec la CEDEAO

MAP NEWSLETTERS

CEDEAO Mali

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a réaffirmé, lundi, la disponibilité de son pays à poursuivre et renforcer le dialogue avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en vue d’une meilleure compréhension et appréhension des réalités et fragilités du Mali.

Le ministre s’exprimait lors d’une rencontre avec le Groupe africain des ambassadeurs accrédités au Mali, au cours de laquelle les échanges ont essentiellement porté sur la situation au Mali, suite aux conclusions du 3ème sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu à Accra au Ghana, le 07 décembre dernier.

Un communiqué du ministère malien des Affaires étrangères indique que M. Diop a exprimé, à cette occasion, la gratitude du Mali à l’ensemble de ses partenaires pour les sacrifices, la constance de leur engagement et leur accompagnement dans la recherche de solutions à la crise malienne.

Il a également fait un exposé sur la situation actuelle en mettant un accent sur les efforts consentis et les actions entreprises par le Gouvernement dans le cadre du processus de Transition en cours.

Le ministre a, en outre, indiqué que le Mali a pris acte des conclusions du sommet extraordinaire de la CEDEAO du 7 novembre et de celles du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne du 15 novembre.

«Regrettant les sanctions prises qui, selon lui, n’aident pas à avancer dans la situation actuelle du Mali», M. Diop a invité ses interlocuteurs à s’investir auprès de leurs Gouvernements respectifs en vue d’une lecture objective et réaliste de la situation complexe du Mali.

Prenant la parole au nom de ses collègues, l’ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali et doyen du Corps diplomatique, M. Hassan Naciri, a renouvelé l’attachement des partenaires du Mali à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Mali, son unité, sa sécurité et sa cohésion sociale.

Dans leurs interventions respectives, les ambassadeurs présents à la rencontre «ont tous salué cette initiative et promis d’en rendre compte à leurs pays respectifs avant d’insister sur l’importance de la communication et la nécessité de maintenir le dialogue au niveau national et avec les partenaires notamment la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations unies à travers un cadre d’échange régulier», ajoute encore la même source.

Le ministre malien a, enfin, assuré les ambassadeurs africains d’avoir pris bonne note de leurs préoccupations et attentes et s’est engagé à maintenir et poursuivre cette dynamique de dialogue constructif en vue de trouver une solution consensuelle et africaine à l’abri de toute ingérence extérieure.




Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain